Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Eoliennes de Boneffe, Acte 3 : Plaine de Vie et Natagora au conseil d’état

Eoliennes de Boneffe, Acte 3 : Natagora et Plaine de Vie de nouveau au conseil d'état

Voici le communiqué de presse conjoint, envoyé par Natagora ce 2 février 2016 suite au dépôt de notre recours au conseil d’Etat ce 1er février 2016.

Les deux associations marquent ainsi leur volonté de mettre des balises dans le débat sur le choix des sites éoliens en Wallonie: pas n’importe où ni à n’importe quel prix. Le développement des énergies vertes ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité (avifaune dans ce cas), des paysages et de l’Histoire.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 2 février 2016

Éolien à Boneffe : Natagora et Plaine de vie au conseil d’état

Malgré deux annulations au Conseil d’État, et l’avis négatif de nombreuses instances consultées, un troisième permis ministériel vient d’être délivré pour le développement d’un projet éolien à Boneffe. Un nouveau recours contre cette décision dommageable pour la biodiversité vient donc d’être introduit par Natagora et le comité de riverains « Plaine de Vie ».

Natagora soutient depuis plusieurs années une politique visant à diminuer l’utilisation des énergies fossiles au profit d’énergies renouvelables, notamment éoliennes. Toutefois, elle tient à ce que cela ne se fasse pas au détriment de la biodiversité. Elle est ainsi active depuis 2010 dans la plaine de Boneffe, qui présente un grand intérêt ornithologique pour les oiseaux typiques des milieux agricoles.

Pas de vision globale sur les plaines ouvertes

Globalement, l’agriculture intensive a une influence négative sur l’avifaune. Mais un petit nombre d’espèces menacées sont friandes des grandes plaintes ouvertes.  C’est le cas d’espèces spécialistes des steppes agricoles comme les Pluviers et le Vanneau huppé.

Vanneau huppé - Plaine de Boneffe
Philippe Funcken, directeur général de Natagora explique : « Aujourd’hui, toutes les plus belles plaines agricoles de Wallonie voient leur caractère ouvert menacé par un projet éolien.  À terme, ces milieux risquent donc de disparaître de Wallonie. Il est plus que temps que la Région Wallonne se positionne et qu’elle choisisse quelles plaines seront préservées pour sauvegarder les espèces d’oiseaux qui en dépendent. »
À Boneffe, l’implantation d’un projet éolien aura un impact significatif sur des espèces d’intérêt communautaire (Busard cendré, Pluviers guignard et doré), des espèces inscrites sur la liste rouge 2010 des espèces menacées de Wallonie (Busards cendré et des roseaux) et sur des espèces faisant l’objet d’un plan d’action à l’échelle européenne (Vanneau huppé). Pour ces raisons, et d’autres notamment d’intérêt paysager et historique, la quasi-totalité des instances interrogées depuis la première demande en 2010 ont refusé ce projet (DG04, DNF, Commission royale des monuments et sites, CWEDD, collèges communaux de toutes les communes concernées…).
Un impact impossible à compenser

Malgré l’annulation par deux fois du permis par le Conseil d’État suite aux recours introduits par Natagora et le Comité « Plaine de vie » et l’avis défavorable de nombreuses instances, le permis a été accordé pour la 3ème fois par arrêté ministériel. Il présente des avancées par rapport aux versions précédentes, notamment concernant les mesures de compensation.

Une éolienne
Mais ces mesures proposées ne compenseront pas la perte d’attraction exercée par la plaine sur ces espèces.  Joëlle Piraux, responsable aménagement du territoire chez Natagora, explique : « Les espèces d’oiseaux menacées ne portent pas un intérêt à l’habitat en tant que tel mais sont liées à l’échelle paysagère du site (grande plaine ouverte, absence d’éléments verticaux). Comme il n’est pas possible d’ouvrir un autre paysage, l’impact sur ces espèces n’est donc en aucun cas compensable. L’installation d’un projet éolien sur la plaine de Boneffe entrainera la désertion des Pluviers et des Vanneaux, comme cela a été le cas dans le cadre d’un projet similaire dans la plaine de Dour-Quiévrain. »
C’est pourquoi, ce lundi 1er février, Natagora introduit un nouveau recours au Conseil d’Etat contre l’implantation d’un parc éolien dans la plaine de Boneffe. L’association de protection de la nature introduit ce recours conjointement avec l’association de riverains « Plaine de vie ». Par ce recours, Natagora demande de voir le parc éolien de Wallonie se développer avec une vigilance accrue sur la nécessité de ne pas nuire aux paysages, ni aux communautés animales, en particulier les oiseaux des grandes plaines agricoles.
Logo de Plaine de Vie

Contact Presse

Fabienne NICOLAS – presse@plainedevie.net – 0497 08.19.78

Bis repetita: le conseil d’état refuse une deuxième fois le projet éolien sur la plaine de Boneffe

Le Conseil d'Etat donne raison à Plaine de Vie et annule une deuxième fois le permis Air Energy sur la plaine de Boneffebalance_justice

L’arrêt du Conseil d’Etat a été prononcé ce 18 mars 2013. Un rapport de 22 pages confirme la suspension de l’exécution du permis unique accordé à Air Energy pour l’installation et l’exploitation de 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe.


Rapport Conseil Etat Eoliennes de Boneffe 2013


Pour rappel, le Ministre Henry avait accordé un nouveau permis à Air Energy en ayant tenu compte des remarques émises par le conseil d’état lors du premier recours.

Les requérants: membres de Plaine de Vie, Natagora & AVES et les riverains accueillent avec soulagement et joie cette décision.
La Plaine de Boneffe avec sa faune et sa flore est préservée mais pour combien de temps encore?
En effet, rien n’empêche le Ministre Henry de délivrer un troisième permis et ce dans le cadre de l’ancien cadre de référence pour l’implantation d’éoliennes en Région wallonne datant de 2002.
Ce n’est que si Air Energy (Eneco Wind Belgium) introduit un nouveau dossier complet que le nouveau cadre éolien s’appliquera.
Pour rappel, la plaine de Boneffe et ses alentours sont pressentis pour accueillir le plus grand parc éolien industriel de Wallonie.

Cet épisode n’est peut-être pas clos. Nous devons tous rester vigilants et concentrés.

Encore une fois merci à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus et qui nous soutiennent.

Le comité Plaine de Vie

PS: Recevez les prochaines communications en suivant Plaine de Vie sur Facebook. Cliquez sur J’aime/I Like sur la page facebook.com/plainedevie

Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe
Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe

Revue de presse:

23/03/2013 Éoliennes : Henry encore cassé par le Conseil d’État (Vers l’Avenir)

28/03/2013: Éoliennes : Eneco en « stand-by » (Vers l’Avenir)

 

Natagora & Aves se portent officiellement requérant contre le projet du parc éolien de Boneffe

C’est officiel: Les associations Natagora & AVES, experts environnementaux, se portent aux côtés de Plaine de Vie, requérant pour la seconde fois au Conseil d’Etat contre le projet démesuré du parc éolien de Boneffe.

Le communiqué suivant a été posté ce vendredi 5 octobre sur leur mur Facebook de Natagora:

« En mai 2012, le Conseil d’Etat annulait le permis d’Air Energy pour 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe. Le Conseil fondait notamment sa décision sur l’insuffisance de la motivation du Ministre Henry par rapport au caractère NON COMPENSABLE de l’impact sur l’avifaune. Qu’à cela ne tienne, le 25 juillet dernier, le Ministre prend une nouvelle décision d’octroi de permis en balayant le caractère non compensable considérant que les oiseaux se déplaceront sur d’autres plaines ! Lesquelles, Monsieur le Ministre ?

Il n’y a pas d’autres plaines équivalentes de par ses caractéristiques qui puissent accueillir la richesse ornithologique de la Plaine de Boneffe !

Aves et Natagora viennent de déposer un nouveau recours au Conseil d’Etat concernant les éoliennes de la Plaine de Boneffe. »

Voici les premiers échos dans la presse:

Le Ministre Henry accorde un deuxième permis de batir

Plaine de Vie va déposer une deuxième recours au Conseil d'Etat

Le 10 août, en plantant un panneau aux abords de la plaine de Boneffe, la commune d’Eghezée a fait l’écho en toute discrétion d’une décision surprenante. Le Ministre Henry a en effet décidé d’accorder une deuxième fois, et sous de nouvelles conditions,  le permis de batir à la société Air Energy pour l’installation de 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe.  Pour rappel, le Conseil d’Etat avait confirmé en mai dernier l’annulation du premier permis de batir accordé à Air Energy.

Le comité Plaine de Vie et ses partenaires Natagora & Aves étudient la situation et les modalités pour introduire un nouveau recours au Conseil d’Etat. Nous vous tiendrons au courant dans les jours qui suivent.

Alors si vous vous sentez concerné(e), soutenez-nous et faites un don au 088-2493540-53 (IBAN: BE53 0882 4935 4053 / BIC: GKCCBEBB). Si chacun de vous verse 25 euros, nous pouvons y arriver une deuxième fois. Ce compte est géré en toute transparence.

Voici les premiers échos dans la presse de ce rebondissement.

Le conseil d’Etat a tranché: le permis accordé à Air Energy pour les éoliennes de la plaine de Boneffe est annulé

Le Conseil d'Etat donne raison à Plaine de Vie et annule le permis Air Energy sur la plaine de Boneffe

C’est maintenant officiel.
L’arrêt du Conseil d’Etat a été prononcé le mercredi 16 mai 2012. Un rapport de 33 pages confirme l’annulation du permis accordé à Air Energy pour l’installation de 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe.
La décision du Ministre Henry d’accorder le permis  est aussi annulé. Il n’y a plus de recours possible. Cet épisode est donc clos.
Les requérants: membres de Plaine de Vie, Natagora & AVES et les riverains accueillent avec soulagement et joie cette décision.
La Plaine de Boneffe avec sa faune et sa flore est préservée mais pour combien de temps encore? Rien ne nous dit qu’Air Energy et d’autres promoteurs ne vont pas réintroduire de nouvelles demandes de permis unique, au contraire.

Plus d’informations dans le courant de la semaine dès la lecture approfondie du rapport du Conseil d’Etat.

Merci à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus. Vous serez invités prochainement à partager un verre de l’amitié début du mois de juin.

Le comité Plaine de Vie

PS: Recevez les prochaines communications en suivant Plaine de Vie sur Facebook. Cliquez sur J’aime/I Like sur la page facebook.com/plainedevie

Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe

Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe

Revue de presse: 30/05/2012 Pas d’éoliennes à Boneffe (Vers l’Avenir) &  C’est un NON définitif pour le parc éolien prévu à Boneffe (RTBF.be)

Le recours au Conseil d’Etat est déposé

Plaine de Vie a déposé le recours au Conseil d'Etat contre le projet éolien industriel d'Air Energy sur la plaine de Boneffe
Comme annoncé, le comité Plaine de Vie a travaillé d’arrache-pied avec un bureau d’avocats spécialisé pour déposer en temps et en heure un recours bien argumenté au Conseil d’Etat. Les requérants sont nombreux et directement exposés au projet et à ses conséquences.

Comme vous le savez, même si ce travail de préparation s’appuie en grande partie sur le bénévolat, la partie spécialisée et juridique a été traitée par notre avocat et son bureau. Les dons récoltés lors du premier appel ne sont pas suffisants pour couvrir tous les frais. Nous en appelons une deuxième fois à votre générosité pour boucler le budget et ainsi assurer un suivi de qualité au nom de toutes celles et ceux qui nous soutiennent et veulent préserver la Plaine de Boneffe.
Concrètement, nous vous invitons à verser 20 EUR ou la somme de votre choix sur le compte Plaine de Vie: 088-2493540-53 (IBAN: BE53 0882 4935 4053 / BIC: GKCCBEBB). Ce compte sera géré en toute transparence et tout donateur peut se manifester par email auprès du comité pour avoir réponse à ses questions.

La balle est à présent dans le camp de la justice qui doit examiner le recours et ainsi se prononcer sur le bien fondé de notre requête. Nous vous tiendrons informés de l’évolution du dossier.

Encore une fois merci.

Fin de l’enquête publique: merci !

L’union fait la force !

Vous avez été plus de 2000 à vous opposer au projet éolien industriel proposé par Air Energy. Les courriers furent concentrés sur la commune d’Eghezée. Les communes de Ramillies et Orp-Jauche ont elles aussi reçu de nombreuses lettres.

Le projet a déjà reçu des avis négatifs de divers organismes et non des moindres:

  • Armée belge (Zone d’entrainement militaire pour hélicoptères & avions) >> La lettre
  • NATAGORA (Protection d’une avifaune riche et protégée) >> La lettre
  • Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux >> La lettre
  • Battlefield Trust (Bataille de Ramillies)

Les communes concernées ainsi que diverses commissions telles que la CRAT, CWEDD, les CCATM d’Eghezée et Orp-Jauche etc devront remettre leur avis durant ce mois de décembre. Les deux fonctionnaires délégués de la Région Wallonne se prononceront par la suite.

Nous maintiendrons cette liste à jour dès que les avis seront rendus publics.

Encore une fois, merci.

11 Février 2011 – La presse locale (Vers l’Avenir) fait un premier point de la situation. Les fonctionnaires délégués de la région Wallonne ont demandé un délai supplémentaire.

Ramillies a dit ‘Non’, Orp-Jauche a dit ‘Oui’, Eghezée a décidé de ne pas décider …