Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Le conseil d’Etat a tranché: le permis accordé à Air Energy pour les éoliennes de la plaine de Boneffe est annulé

Le Conseil d'Etat donne raison à Plaine de Vie et annule le permis Air Energy sur la plaine de Boneffe

C’est maintenant officiel.
L’arrêt du Conseil d’Etat a été prononcé le mercredi 16 mai 2012. Un rapport de 33 pages confirme l’annulation du permis accordé à Air Energy pour l’installation de 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe.
La décision du Ministre Henry d’accorder le permis  est aussi annulé. Il n’y a plus de recours possible. Cet épisode est donc clos.
Les requérants: membres de Plaine de Vie, Natagora & AVES et les riverains accueillent avec soulagement et joie cette décision.
La Plaine de Boneffe avec sa faune et sa flore est préservée mais pour combien de temps encore? Rien ne nous dit qu’Air Energy et d’autres promoteurs ne vont pas réintroduire de nouvelles demandes de permis unique, au contraire.

Plus d’informations dans le courant de la semaine dès la lecture approfondie du rapport du Conseil d’Etat.

Merci à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus. Vous serez invités prochainement à partager un verre de l’amitié début du mois de juin.

Le comité Plaine de Vie

PS: Recevez les prochaines communications en suivant Plaine de Vie sur Facebook. Cliquez sur J’aime/I Like sur la page facebook.com/plainedevie

Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe

Vue aérienne unique de la Plaine de Boneffe

Revue de presse: 30/05/2012 Pas d’éoliennes à Boneffe (Vers l’Avenir) &  C’est un NON définitif pour le parc éolien prévu à Boneffe (RTBF.be)

Le recours au Conseil d’Etat est déposé

Plaine de Vie a déposé le recours au Conseil d'Etat contre le projet éolien industriel d'Air Energy sur la plaine de Boneffe
Comme annoncé, le comité Plaine de Vie a travaillé d’arrache-pied avec un bureau d’avocats spécialisé pour déposer en temps et en heure un recours bien argumenté au Conseil d’Etat. Les requérants sont nombreux et directement exposés au projet et à ses conséquences.

Comme vous le savez, même si ce travail de préparation s’appuie en grande partie sur le bénévolat, la partie spécialisée et juridique a été traitée par notre avocat et son bureau. Les dons récoltés lors du premier appel ne sont pas suffisants pour couvrir tous les frais. Nous en appelons une deuxième fois à votre générosité pour boucler le budget et ainsi assurer un suivi de qualité au nom de toutes celles et ceux qui nous soutiennent et veulent préserver la Plaine de Boneffe.
Concrètement, nous vous invitons à verser 20 EUR ou la somme de votre choix sur le compte Plaine de Vie: 088-2493540-53 (IBAN: BE53 0882 4935 4053 / BIC: GKCCBEBB). Ce compte sera géré en toute transparence et tout donateur peut se manifester par email auprès du comité pour avoir réponse à ses questions.

La balle est à présent dans le camp de la justice qui doit examiner le recours et ainsi se prononcer sur le bien fondé de notre requête. Nous vous tiendrons informés de l’évolution du dossier.

Encore une fois merci.

Tract de la soirée d’information

Lever de soleil sur la plaine de Boneffe

Lever de soleil sur la plaine de Boneffe

Bonsoir à tous,

Certains d’entre vous sont venus ce soir à la suite d’un toute-boîtes que nous avons distribué chez les riverains du projet éolien de la Plaine de Boneffe. A la suite d’un malheureux quiproquo, et contrairement à ce que nous avions annoncé, cette soirée, n’est pas organisée par la Commune d’Eghezée pour entendre Air Energy et faire valoir notre point de vue quant à ce projet.

L’objet de la soirée est une information sur les résultats de l’étude d’incidence de CSD commandée par Air Energy pour construire 12 éoliennes sur la Plaine de Boneffe. (Voir le plan d’implementation détaillé)

Malgré notre demande et contrairement à ce qui avait été sous entendu à la réunion citoyenne du 17 mars dernier à Branchon, nous n’aurons pas de temps de parole en dehors des questions que nous pourrons poser, tout comme vous d’ailleurs.

Nous nous permettons donc de vous soumettre quelques idées majeures de notre réflexion.

Lire la suite …  (Read on …)

Suivi de la séance d’information

Merci à toutes & à tous pour votre présence et soutien actif. Vous avez été nombreux à vous déplacer à Branchon. Nous avons eu droit un échange constructif ponctué de témoignages spontanés et de questions pertinentes. Pour revoir la présentation, cliquez ci-dessous.

Vous pouvez proposer votre aide à Plaine de Vie en nous contactant par email info@plainedevie.net
Eoliennes de la Plaine de Boneffe - Séance d'information du 17 Mars 2010 à Branchon
La présentation peut-être revue en cliquant ici.

Le journal Vers l’Avenir a fait de notre séance la Une de son édition régionale namuroise et a proposé une double page centrale. Un résumé de l’article se trouve sur le site actu24.be

19/03/2010 Boneffe : les éoliennes prennent le vent de face : Air Energy veut implanter 16 éoliennes dans la plaine de Boneffe. Mais les riverains font souffler un vent contraire. Morceaux choisis.

La guerre des vents ou la course aux euros

Quand éolien rime avec gain

Dans un article récement paru dans « Le Soir », on relate la guerre que se livrent deux sociétés éoliennes (Ecopex et Greenelec) pour dresser des éoliennes à Hondelange et Autelbas en province de Luxembourg le long de l’E411.

Pourquoi tant de sociétés capitalistes sont-elles intéressées par les projets éoliens? Y aurait-il une rentabilité hors du commun? Grâce au système des certificats verts (Voir aussi le site de l’CWAPE), ces projets sont en effet très rentables. Des tas de sociétés allant de la très petite société à la grosse société type Electrabel se livrent en Wallonie à une course à qui pourra placer le plus d’éoliennes aux dimensions les plus grandes et ce le plus vite possible .

Certains projets industriels se cachent derrière des facettes de projets citoyens plus ou moins ficelés dans le but de masquer le projet purement commercial. Voici une citation de Vincent Delire, conseiller communal de Couvin qui fait réflechir. Celui-ci s’est senti trompé par l’éolienne ‘citoyenne’ de Couvin. « Un retour citoyen et confier le pouvoir de décision aux populations locales, c’est une vue de l’esprit. La commune ne touche pas un euro. A part trois Couvinois qui sont dans la S.A de M. Mambour, qu’il contrôle avec son épouse à 68 %, aucun citoyen n’a participé au financement. Cette éolienne a été construite sans étude d’incidence, c’est une catastrophe paysagère. Enfin, aucun compte n’a été publié, c’est illégal. J’affirme que c’est une escroquerie par rapport à ce qui était promis. »

Quand l’écologie sert de prétexte au profit.

Affaire à suivre …

Plan d’implantation des 17 éoliennes de Boneffe

Cliquez sur les images pour zoomer. Vous pourrez mieux voir où se situent les premières habitations et où sont les routes et chemins passant dans et aux abords du futur parc.
Plan d implantation des 17 éoliennes de la plaine de Boneffe
Pour vous rendre de compte de la grandeur du projet, regardez de plus près la carte des projets éoliens en Wallonie. Nul ne compte plus de 11 éoliennes. Des projets de 20 éoliennes ont été proposés mais ont été refusé …
Carte des parcs et projets éoliens de Wallonie (Juin 2008)
Vous pouvez voir la même carte mise à jour par l’association de Vent de Raison.
Carte des projets éoliens en Wallonie (Mai 2008)
Et en Flandres?

Les éoliennes en Flandres


La situation est semblable, si ce n’est qu’il y a plus d’éoliennes en service. On comptait 127 éoliennes en 2007.
Mis à part le parc éolien du port de Zeebruges qui compte 24 petites éoliennes (en terme de puissance), il n’y a qu’un parc de 11 éoliennes de 2 MW dans le port de Gand (Voir les détails).
Il s’agit dans les deux cas de sites industriels …
Voici un aperçu de tous les projets en Flandres.

Le site web TheWindPower.net tient une liste à jour des parcs éoliens en Belgique (Soit 69 parcs)

Encore une fois, on peut se poser la question sur le nombre d’éoliennes (17) et la taille (100 m + 50 m) de celle-ci comme proposé dans le projet sous sa première forme.