Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Air Energy a déposé son dossier pour un parc éolien de 12 machines

Le dossier éolien concernant la plaine de Boneffe est déposé ce lundi 13 septembre par la firme Air Energy
Le promoteur du projet vient de déposer son dossier dans les trois communes concernées. Celles-ci ont maximum 20 jours pour déclarer le dossier recevable.
Une fois le dossier accepté, l’enquête publique débutera. La population aura alors 30 jours pour manifester ses remaques ou son opposition.
Air Energy a annoncé à grand bruit dans la presse sa volonté de diminuer la taille du parc en passant de 17 à 12 éoliennes, en invoquant les plaintes des riverains. (Voici le nouveau plan d’implementation)
La raison est simple: rassurer pour mieux revenir ou reculer pour mieux sauter. Une fois les premières éoliennes installées et le parc raccordé au réseau haute tension, les demandes d’extension vont fuser. Les habitants de Merdorp, Jauche, Orp, Lincent auront été prévenus car les possibilités d’extension en direction de l’E40 sont très nombreuses.
Pour preuve, citons la manière dont Air Energy agrandit son parc éolien à Perwez. La dernière demande place des éoliennes en bordure du village d’Aische-en-Refail, à proximité d’un élevage de chevaux sans la moindre concertation avec l’éleveur.
Seule la course à la rentabilité prévaut: c’est du capitalisme élitiste sous couvert écologique !

A noter l’absence de propositions envers les riverains ayant manisfesté leur opposition ou inquiétude.

Source: L’echo

Jurisprudence: les riverains d’un parc éolien obtiennent gain de cause et des dédommagements

Parc éolien industriel: la Justice donne raison aux riverains
Analyse du JUGEMENT DU TRIBUNAL DE 1ère INSTANCE DE MONTPELLIER
4 février 2010 – Télécharger le document original

I – Les faits :

• La société de construction d’éoliennes « compagnie du vent » a introduit une demande de permis de construire 21 éoliennes dans l’AUDE (France). Le site a la particularité de constituer un amphithéâtre naturel de +/- 178 ha et d’un seul tenant ;
• Ces éoliennes mesurent 76 m de haut et sont implantées sur une ligne de 1850 mètres. Il s’agissait, en 2001, du plus grand parc éolien de France.
• La société a obtenu l’ensemble des autorisations administratives en 2001, a fait réalisé une étude d’incidence et a construit les éoliennes à partir de 2002 ;
• Dès 2005, les propriétaires du domaine de Bouquignan (demandeurs à la cause) ont introduit un recours en référé à la suite duquel un expert a été désigné afin de :

o décrire les éventuelles responsabilités dans le cadre du préjudice esthétique généré par la présence des éoliennes ;
o Etablir des relevés sonores ;
o Déterminer si ces bruits excèdent ou non les règles relatives aux bruits de voisinage ;
o Déterminer l’éventuelle moins-value foncière du domaine à la suite de l’implantation de la centrale éolienne.

• En septembre 2005, l’expert a remis son rapport au tribunal (v° conclusions pp. 3 et 4) ;
• Les propriétaires du domaine ont demandé outre la démolition de 3 éoliennes sur 21 ; la condamnation de la Compagnie du vent à des dommages et intérêts de 428.700 €.

II – Arguments retenus par la Cour d’appel

Les parties ont échangé leurs arguments en 2009 et la Cour a rendu son jugement le 4 février 2010.

Sont intéressants car transposables à la plaine de Boneffe les attendus suivants :
• « si la conservation d’un paysage de campagne intangible ne constitue pas un droit acquis, la construction de 21 aérogénéraeurs, sur une colline, dans un environnement paisible de guarrigues, est de nature à créer un trouble anormal de voisinage ».nu.
• « les 4 éoliennes qui surplombent le domaine produisent un bruit constant et continu et « le trouble anormal de voisinage existe même en l’absence d’infraction caractérisée à la réglementation ».
• « L’implantation d’un gigantesque parc d’éoliennes en limite immédiate d’un domaine viticole ancien et paisible constitue de façon évidente un trouble dépassant les contraintes admissibles du voisinage par l’impact visuel permanent d’un paysage dégradé , par des nuisances auditives tout aussi permanentes altérant la vie quotidienne et par une dépréciation évidente de la valeur du domaine. »

III – Condamnations

Le tribunal compte tenu de ces arguments, condamne la Compagnie du vent à :
• Démolir 3 des éoliennes sous astreinte de 1.000 € par jour de retard ;
• Payer aux demandeurs une indemnité de 200.000 € pour préjudice de jouissance ;
• Payer aux demandeurs une indemnité de 228.673 € pour dépréciation foncière du domaine.

IV – Conclusions

• L’atteinte au paysage, les nuisances sonores et l’impact sur la valeur des biens immobiliers sont reconnus par le Tribunal sans ambiguïté et condamne sans ménagement le promoteur du parc éolien.

Un projet éolien en cache toujours un autre: Permis octroyé pour 5 nouvelles éoliennes à Perwez

Paysage dévasté après une coupe de bois (photo Alex Gulphe) :: un patrimoine à préserver
Paysage dévasté après une coupe de bois (photo Alex Gulphe)
France, Lorraine, Meuse (55), Saint-Maurice-sous-les-Côtes (2007-12-25)
www.virginiapearl.com

Les investisseurs privés de parcs éoliens industriels choisissent toujours des sites à potentiel. Une fois le premier parc installé (souvent entre 3 & 7 éoliennes), les projets d’extension arrivent vite sur la table des autorités compétentes. Le terrain est en effet bien balisé: les études d’incidence sont partiellement réalisées et les investissements lourds et risqués comme l’installation de la cabine haute tension de raccord au réseau électrique sont terminés. Il ne reste plus qu’à attendre.
C’est le cas pour le parc éolien de Perwez. Ceux qui pensaient que cela ne les concernait pas car situés à un ou deux kilomètres peuvent déchanter. Le nouveau parc passera la frontière symbolique de l’autoroute E411. Le ministre wallon de l’Environnement, Philippe Henry, vient d’octroyer le permis unique pour l’implantation de 5 nouvelles éoliennes à Perwez.

Voici un message clair à tout ceux qui tiennent à leur cadre de vie, à une campagne protégée et des paysages typiques du Brabant Wallon. Le projet d’éoliennes dans la plaine de Boneffe est à quelques kilomètres de chez vous? Il n’y a que des champs et quelques villages entre vous et la plaine? Alors, il est plus que temps de vous inquiéter … et de soutenir l’action de Plaine de Vie.

Lire l’article sur actu24.be

Prolifération anarchique des parcs éoliens industriels dans nos campagnes: 35 éoliennes aujourd’hui et 121 demain ?

Non à la prolifération anarchique des parcs éoliens industriels dans nos campagnes

Etes-vous conscient du changement irrémédiable qui s’opère dans nos campagnes?
Les éoliennes poussent comme des champignons et ce n’est que le début. Le triangle Liège – Bruxelles – Namur s’avère être le terrain de chasse privilégié des investisseurs éoliens. Aujourd’hui, 25 éoliennes sont visibles, demain, on pourra en voir 97 si vous ne réagissez pas à temps !
Nos campagnes ne ressembleront plus à rien et il sera trop tard pour revenir en arrière.

Pour preuve, voici quelques chiffres.

En production ou construction (35):
Perwez (Air Energy) – 9 éoliennes + 2 + 5
Warisoulx (Air Energy) – 5 éoliennes
Fernelmont – 3 éoliennes
Villers-le-Bouillet – 8 éoliennes
Berloz – 3 éoliennes

A l’étude (71):
Aische-en-refail – Extension de Perwez (Air Energy) – 2 éoliennes
Walhain – Nil st Vincent (Air Energy) – 7 éoliennes
Walhain – Ernage (Alternative Green) – 7 éoliennes
Burdinne-Forville (Electrabel) – 9 éoliennes
Hannut (Villers-le-Peuplier, Lens-Saint-Remy, Moxhe, Braives) – 15 éoliennes
E40 – Hannut – Hélécine (Electrabel) – 29 éoliennes
et bien sûr Boneffe (Air Energy) – 17 éoliennes

Soit un total d’au moins 121 machines dont 25 sont visibles depuis le chateau d’eau de Jandrenouille et les points culminants de la plaine de Boneffe.

Carte des projets éoliens en production ou à l'étude entre la E40 et E411 dans la plaine de Hesbaye

Etes-vous sur de vouloir des campagnes qui ressemblent à ceci? Posez-vous les bonnes questions sur ces projets éoliens financés par nos subsides pour des entreprises privées principalement étrangères.. L’argument écologique n’est affiché qu’en façade… Lisez la FaQ

Certains habitants commecent à réagir en invoquant le fameux principe de covisibilité qui veut que l’on ne peut voir qu’un seul parc éolien à la fois. Lire cet article sur la réunion d’information pour un nouveau projet à Fernelmont.

Paysage détruit par les champs éoliens - Non à la prolifération anarchique des parcs éoliens industriels dans nos campagnes

Quel avenir pour les éoliennes?

Trop bruyantes, trop voyantesLa haute mer est-elle l’avenir des éoliennes? De plus en plus de citoyens refusent les éoliennes sur la terre ferme. Découvrez le plus grand parc éolien en haute mer au Danemark.  

Alors pourquoi pas plus de parcs éoliens off-shore? Plus rentables, moins nuisibles, ces parcs en haute mer permettent d’éviter le massacre de nos campagnes.