Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Le Soir annonce la fin de l’étude d’incidence pour le projet éolien d’Eghezée, Ramillies et Orp-Jauche

Etude d'incidence du projet éolien de la plaine de Boneffe (Eghezée)

Dans un article du 29 octobre 2009, le journal Le Soir aborde les différents projets éoliens prévus en Brabant Wallon. La fin de l’article donne un statut et on y apprend que le bureau CSD mandaté par la société Air Energy a terminé son étude d’incidence. Il faut se rappeller que l’étude a du être prolongée pour étudier la migration des oiseaux au travers de la plaine de Boneffe et ce aussi bien au printemps qu’à l’automne.

Air Energy compte déposer sa demande de permis unique en janvier ou février 2010. Cela veut dire que l’enquête publique pourra débuter entre maintenant et février.
Citoyens, soyez prêts à faire entendre votre voix !

Voici l’article « L’idée d’un vent citoyen, plus de cinquante éoliennes d’ici à 2012 en Brabant wallon ? « 

Qu’en pensent les communes?

Eghezée & Vous - Septembre 2009 - Les énergies renouvelables

Si les communes d’Orp-Jauche et Ramillies restent discrètes sur la question, la commune d’Eghezée a le mérite de partager sa vue sur le sujet dans sa revue mensuelle de septembre 2009 « Eghezée & vous » avec un article sur les énergies renouvelables.
Dans l’article, il est fait mention des projets éoliens industriels dans la commune et aux alentours. Deux projets ont été réalisé à Perwez & La Bruyère; deux sont sur le point d’être exécutés ou autorisés à Aische-en-Refail et le plus gros projet celui de la plaine de Boneffe est à l’étude.
Nous apprenons que l’étude d’incidence devrait se terminer en novembre 2009 soit après la migration des oiseaux au travers de la plaine.

Aucun mot sur les retombées des projets pour les administrés de la commune. Emplois? Projet pédagogique? Projet citoyen? Electricité moins chère? Rentrées financières pour la commune?
Comme vous le savez l’électricité produite est revendue par l’exploitant privé des champs éoliens industriels. En pratique, le citoyen de la commune d’Eghezée peut racheter l’électricité verte produite sur sa commune à son fournisseur d’électricité, le tout à un prix plus élevé sans la moindre ristourne … Une fois l’énergie produite, cela répond plus à la logique du billet vert qu’aux principes de l’écologie.
Bientôt, la distribution sera fera au plus offrant avec des prix variant en temps réel et soumis aux aléas de la spéculation … Les réseaux électriques s’ouvrent à de nombreux producteurs et il y a un besoin d’accorder les différents acteurs (producteurs et consommateurs) en introduisant de l’intelligence dans les noeuds du réseau et ce afin d’éviter le gaspillage au niveau de la production. Il s’agit du concept de Smart Grid.

On peut se demander quelle est la stratégie long terme de la commune d’Eghezée en termes d’éolien? A court terme, cela se traduit par le soutien et l’autorisation des projets privés éoliens industriels? Et dans 10 ans? Quel bilan en tirera-t-on?

Voir le pdf en page 15 & 16 ou l’article en ligne.

L’étude d’incidence retardée de plusieurs mois

Le journalise du groupe Vers l’avenir qui suit le dossier des 17 éoliennes de la plaine de Boneffe fournit une nouvelle information concernant l’Etude d’Incidences sur l’Environnement (EIE). La pétition en ligne, l’intervention de l’association Natagora ainsi que les lettres introduites par les citoyens en décembre 2008 auprès du conseil communal d’Eghezée et de la société Air Energy ont permis de mettre un point à l’agenda de l’étude d’incidence, à savoir l’impact du projet sur l’avifaune du site naturel et plus particulierement sur les oiseaux migrateurs.

La richesse ornithologique de la plaine de Boneffe

Le bureau d’étude désigné (Groupe CSD) devra effectuer le relevé migratoire des oiseaux qui transitent par ce site. Il faudra donc attendre l’automne 2009. C’est ce que signale l’éco-conseiller de la commune d’Eghezée. Cette étape devra donc allonger la procédure de quelques mois: on parle de 3 à 6 mois.

Source: « Boneffe : on va d’abord observer le vol des oiseaux » (Actu24.be)

Informations complémentaires: Prise de position de l’ASBL Natagora sur les éoliennes

Le busard cendré, un rapace bien présent dans la plaine de Boneffe