Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

ENECO persiste et signe: nouvelle enquête publique

La paisible et unique Plaine de Boneffe

Une nouvelle enquête publique vient d’être ouverte par Eneco pour la construction d’un parc de 9 éoliennes dans la plaine de Boneffe. Elle se déroulera du 6 mars au 5 avril 2018.

Il s’agit d’une enquête publique complémentaire à l’étude d’incidences initiale. Le dossier tente de répondre aux objections du Conseil d’Etat qui avait annulé, il y a 1 mois, le permis octroyé par le Ministre.

Plaine de Vie en a pris acte et nous organisons dès à présent nos réunions de travail en collaboration avec nos partenaires dans ce dossier et avec notre avocat.

Nous avons 1 mois pour analyser ce 2ème complément à l’étude d’incidences initiale.

Nous sommes convaincus que la Plaine de Boneffe mérite d’être défendue et préservée pour son avifaune, son paysage et son Histoire.

Nos 4 combats juridiques au Conseil d’Etat le prouvent : ils n’ont pas été vains et c’est sans relâche que nous poursuivrons ce combat pour la sauvegarde de cet espace de vie. Nous allons nous y atteler avec sérieux et détermination, comme nous l’avons déjà fait maintes fois ces 10 dernières années.

Encore une fois, votre soutien sera déterminant.
Plus d’informations dans les jours qui viennent.

N’oubliez pas la page Facebook de Plaine de Vie pour suivre l’actualité.

Nouvelle enquête publique pour 9 éoliennes dans la Plaine de Boneffe

Enquete publique Eoliennes de la Plaine de Boneffe Mars 2018

Demande d’Eneco Wind Belgium s.a. en vue d’obtenir le permis unique pour la construction et l’exploitation d’un parc de neuf éoliennes à Eghezée, Orp-Jauche et Ramillies, et la construction d’une cabine de tête, aux lieux-dits Grande Terre, La Tombale, Bois l’Abbé.
Du mardi 6 mars 2018 au jeudi 5 avril 2018

Il s’agit d’une enquête publique complémentaire à celles tenues précédemment afin de soumettre au public le complément d’étude d’incidences réalisé suite à l’arrêt du Conseil d’Etat du 15.01.2018 qui a annulé l’arrêté du Ministre du 21.03.2017 accordant à la société ENECO un permis unique pour 9 éoliennes et une tête de cabine à implanter à Boneffe (Eghezée, Ramillies, Orp-Jauche)

Le dossier peut être consulté à l’Administration communale d’Eghezée, Orp-Jauche, Ramillies, Fernelmont, Hannut et Wasseiges à partir du 6 mars 2018 jusqu’au 5 avril 2018.
– Eghezée : de 8h30 à 11h30 du lundi au vendredi, de 13h à 16h les lundis, mercredis et vendredis, de 10h à 12h les samedis
– Orp-Jauche : mardi 8h30-12h et 16h-20h, sur rendez-vous pris au plus tard la veille au 019/630 296
– Ramillies : lundis et vendredis de 8h à 12h, samedi 17/03 de 9h30 à 12h ou sur RDV au plus tard la veille au 081 830 255
– Hannut : du lundi au vendredi de 9h à 11h30
– Wasseiges : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 17h ou sur RDV le samdi de 10h à 11h30 (RDV pris au plus tard la veille au 081 408 995)

Tout intéressé peut formuler ses observations orales ou écrites auprès de l’administration communale de l’une des communes mentionnées entre le 6 mars et le jeudi 5 avril 2018.

Tout intéressé peut obtenir des informations complémentaires
– auprès du demandeur : ENECO Wind Belgium, chaussée de Huy, 120A à 1300 Wavre ;
– ou auprès du service du fonctionnaire technique compétent sur recours : Mme Mélissa THIRION, Service Public de Wallonie – DG03 – Direction des permis et autorisations – cellule recours – Avenue Prince de Liège, 15 à 5100 Jambes. Tél : 081/33 61 39
– ou auprès du service du fonctionnaire délégué compétent sur recours : Mr Jean-Srge BALTHASART, Service Public de Wallonie – DG04 – Direction de l’urbanisme et de l’architecture – rue des brigades d’Irlande, 1 à 5000 Jambes. Tél : 081/ 33 25 20.

Télécharger l’avis officiel de l’enquête publique 2018.

Plaine de Boneffe - géométrie de sillons

Plaine de Boneffe – Crédit photo: Orlando DUS

Permis éolien cassé: le conseil d’état a tranché une nouvelle fois en faveur des défenseurs de la Plaine de Boneffe

Vanneau huppé (Plaine de Boneffe) - Crédit photo: Fabienne Nicolas

Vanneau huppé (Plaine de Boneffe) – Crédit photo: Fabienne Nicolas

Pour la 4ème fois  en 10 ans, Le Conseil d’Etat vient de dire « NON » :

il n’y aura pas d’éoliennes dans la Plaine de Boneffe !

Par l’arrêt du 15 janvier 2018, le Conseil d’Etat a donc tranché et donne raison à Plaine de Vie & Natagora ainsi qu’à la Commune de Ramillies, lesquels avaient, chacun, introduit un recours en mai 2017.

Le Conseil d’Etat a retenu notre argumentation et estime que le Ministre Di Antonio a délivré le permis sans tenir compte des avis émis par les instances officielles qui l’avaient pourtant mis en garde de nombreuses fois face à l’impact significatif et non compensable sur plusieurs espèces d’oiseaux. C’est notamment le cas du Département Nature et Forêts de la Région Wallonne (DNF), du CWEDD (Conseil Wallon de l’Environnement pour le Développement Durable)  et du Département de l’Etude du Milieu Naturel et Agricole (DEMNA).

Le Ministre Di Antonio, en délivrant un nouveau permis, avait pensé qu’il pouvait contourner ces mises en garde en apportant des justifications personnelles  : référence à des articles non fiables d’expériences éoliennes à l’étranger,  évocation d’arguments qui vont à l’encontre des engagements de la Wallonie en matière de préservation de certaines espèces d’oiseaux sur le territoire, critiques non étayées à propos du travail des instances officielles, …

Pluvier guignard - Crédit photo: Pierre-Yves Bodart

Pluvier guignard – Crédit photo: Pierre-Yves Bodart

Le Conseil d’Etat a jugé ces justifications non pertinentes et a ordonné l’annulation du permis. 

C’est donc une nouvelle victoire pour Plaine de Vie & Natagora qui entendent poursuivre la sauvegarde de la Plaine de Boneffe en vue de préserver sa richesse ornithologique, paysagère et historique.

Sauvons la Plaine de Boneffe

Merci pour votre précieux soutien sans faille depuis 2008. Le comité Plaine de Vie continuera à rester vigilant en attendant de voir ce dossier définitivement fermé.

Il y a 150 ans déjà, Jean-Napoléon Vernier disait : « La nature est un beau livre, ouvert aux regards de tout le monde ; malheureusement, il en est peu qui le lisent et encore moins qui le comprennent. »

Vanneau huppé dans la Plaine de Boneffe (Photo de Fabienne Nicolas)


Merci de soutenir les actions de Plaine de Vie et Natagora en couvrant l’ensemble des frais engagés:

– en versant un don à Plaine de Vie : sur le compte BE53 0882 4935 4053 , avec la communication « Soutien recours éoliennes au conseil d’Etat »
– et/ou en devenant membre de Natagora : www.natagora.be

 

Revue de presse
« Brabant wallon Est : pas d’éoliennes sur la Plaine de Boneffe ! » (La DH)
« Éolien: le 4e «non» du Conseil d’État » (Vers l’Avenir)

Plaine de Vie & Natagora déposent un 4eme recours contre le chantier ENECO

Sauvons la Plaine de Boneffe

Contre toute attente, alors que notre 3ème recours était toujours au Conseil d’Etat, le Ministre Di Antonio a retiré le permis qu’il avait accordé en 2015 et de facto, terminé notre 3ème action au Conseil d’Etat. Le Ministre a dû conformer son permis aux normes de bruits récemment validées par les nouvelles directives européennes.

Dans la foulée, le Ministre a donc signé un nouveau permis répondant à ces nouvelles normes pour forcer l’implantation de 9 premières éoliennes dans la Plaine et ce malgré les avis négatifs des différentes instances officielles (Département Nature et Forêts, CCATM, Conseil wallon de l’énergie et du développement durable, Commission des Monuments et sites, etc … ).
Nos motivations restent les mêmes : la sauvegarde de la Plaine. Cette Plaine est un biotope unique, havre de paix pour l’avifaune. C’est un haut lieu de l’Histoire théâtre de la célèbre bataille de Ramillies et traversée par la chaussée Romaine mais aussi un paysage ouvert, espace devenu rare en Wallonie et déjà cerné de toute part par des parcs éoliens en activité ou à l’étude. Le dernier mis en route le long de la E40 d’Hélécine à Hannut vient de fort marquer les esprits.

Nous voulons que la justice fasse son travail dans les meilleures conditions et que les règles soient respectées par tous. C’est pourquoi le comité de sauvegarde Plaine de Vie et Natagora ont déposé un 4ème recours au Conseil d’Etat.

Votre soutien est primordial: nous vous remercions d’avance pour le relais que vous constituez. Chacun de vos dons nous aide à financer ces actions; nous en avons encore plus besoin maintenant que la course arrive dans la dernière ligne droite. Voici comment nous soutenir concrètement en faisant un don sur le compte BE53 0882 4935 4053.

Nous continuerons à communiquer de manière transparente et à nous battre de manière déterminée et avec la même énergie que celle que nous déployons, avec vous, depuis 9 ans..

Eoliennes de Boneffe, Acte 3 : Plaine de Vie et Natagora au conseil d’état

Eoliennes de Boneffe, Acte 3 : Natagora et Plaine de Vie de nouveau au conseil d'état

Voici le communiqué de presse conjoint, envoyé par Natagora ce 2 février 2016 suite au dépôt de notre recours au conseil d’Etat ce 1er février 2016.

Les deux associations marquent ainsi leur volonté de mettre des balises dans le débat sur le choix des sites éoliens en Wallonie: pas n’importe où ni à n’importe quel prix. Le développement des énergies vertes ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité (avifaune dans ce cas), des paysages et de l’Histoire.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 2 février 2016

Éolien à Boneffe : Natagora et Plaine de vie au conseil d’état

Malgré deux annulations au Conseil d’État, et l’avis négatif de nombreuses instances consultées, un troisième permis ministériel vient d’être délivré pour le développement d’un projet éolien à Boneffe. Un nouveau recours contre cette décision dommageable pour la biodiversité vient donc d’être introduit par Natagora et le comité de riverains « Plaine de Vie ».

Natagora soutient depuis plusieurs années une politique visant à diminuer l’utilisation des énergies fossiles au profit d’énergies renouvelables, notamment éoliennes. Toutefois, elle tient à ce que cela ne se fasse pas au détriment de la biodiversité. Elle est ainsi active depuis 2010 dans la plaine de Boneffe, qui présente un grand intérêt ornithologique pour les oiseaux typiques des milieux agricoles.

Pas de vision globale sur les plaines ouvertes

Globalement, l’agriculture intensive a une influence négative sur l’avifaune. Mais un petit nombre d’espèces menacées sont friandes des grandes plaintes ouvertes.  C’est le cas d’espèces spécialistes des steppes agricoles comme les Pluviers et le Vanneau huppé.

Vanneau huppé - Plaine de Boneffe
Philippe Funcken, directeur général de Natagora explique : « Aujourd’hui, toutes les plus belles plaines agricoles de Wallonie voient leur caractère ouvert menacé par un projet éolien.  À terme, ces milieux risquent donc de disparaître de Wallonie. Il est plus que temps que la Région Wallonne se positionne et qu’elle choisisse quelles plaines seront préservées pour sauvegarder les espèces d’oiseaux qui en dépendent. »
À Boneffe, l’implantation d’un projet éolien aura un impact significatif sur des espèces d’intérêt communautaire (Busard cendré, Pluviers guignard et doré), des espèces inscrites sur la liste rouge 2010 des espèces menacées de Wallonie (Busards cendré et des roseaux) et sur des espèces faisant l’objet d’un plan d’action à l’échelle européenne (Vanneau huppé). Pour ces raisons, et d’autres notamment d’intérêt paysager et historique, la quasi-totalité des instances interrogées depuis la première demande en 2010 ont refusé ce projet (DG04, DNF, Commission royale des monuments et sites, CWEDD, collèges communaux de toutes les communes concernées…).
Un impact impossible à compenser

Malgré l’annulation par deux fois du permis par le Conseil d’État suite aux recours introduits par Natagora et le Comité « Plaine de vie » et l’avis défavorable de nombreuses instances, le permis a été accordé pour la 3ème fois par arrêté ministériel. Il présente des avancées par rapport aux versions précédentes, notamment concernant les mesures de compensation.

Une éolienne
Mais ces mesures proposées ne compenseront pas la perte d’attraction exercée par la plaine sur ces espèces.  Joëlle Piraux, responsable aménagement du territoire chez Natagora, explique : « Les espèces d’oiseaux menacées ne portent pas un intérêt à l’habitat en tant que tel mais sont liées à l’échelle paysagère du site (grande plaine ouverte, absence d’éléments verticaux). Comme il n’est pas possible d’ouvrir un autre paysage, l’impact sur ces espèces n’est donc en aucun cas compensable. L’installation d’un projet éolien sur la plaine de Boneffe entrainera la désertion des Pluviers et des Vanneaux, comme cela a été le cas dans le cadre d’un projet similaire dans la plaine de Dour-Quiévrain. »
C’est pourquoi, ce lundi 1er février, Natagora introduit un nouveau recours au Conseil d’Etat contre l’implantation d’un parc éolien dans la plaine de Boneffe. L’association de protection de la nature introduit ce recours conjointement avec l’association de riverains « Plaine de vie ». Par ce recours, Natagora demande de voir le parc éolien de Wallonie se développer avec une vigilance accrue sur la nécessité de ne pas nuire aux paysages, ni aux communautés animales, en particulier les oiseaux des grandes plaines agricoles.
Logo de Plaine de Vie

Contact Presse

Fabienne NICOLAS – presse@plainedevie.net – 0497 08.19.78

Remerciements aux 3 677 signataires opposés à l’implantation de 12 éoliennes dans la Plaine de Boneffe

Remerciements - campagne de contestation - projet éolien de Boneffe

Le comité Plaine de Vie tient à vous remercier vivement. En vous mobilisant avec votre entourage, vous avez contribué à à atteindre le chiffre historique de 3677 lettres de réclamations dans le dossier d’implantation de 12 éoliennes dans la Plaine de Boneffe et ce, malgré le délai extrêmement court pour rendre avis aux communes.

En effet, nous avons déposé vendredi dernier vos lettres réclamant la sauvegarde de la Plaine de Boneffe. C’est 50% de plus que lors de la précédente enquête publique où 2 455 lettres avaient été déposées.

Les 6 communes concernées – Eghezée, Orp Jauche, Ramillies, Hannut, Fernelmont et Wasseiges – ont enregistré celles-ci dans le dossier relatif à la demande de permis, dossier sur lequel les différents collèges communaux se penchent la semaine prochaine avant de rendre un avis au Gouvernement Wallon.

Ceci démontre, comme nous l’avons constaté lors de nos rencontres avec vous, que la contestation est loin de se tarir et qu’au contraire, elle grandit au fil des années : depuis 2008, de plus en plus de citoyens sont conscients de l’inadéquation du projet dans cette magnifique plaine préservée de Wallonie.

Toutefois, nous restons très vigilants concernant la suite des évènements, notamment en attendant la décision du fonctionnaire délégué de la région wallonne et la décision du Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire, Carlo Di Antonio.

Nous espérons bien évidement que leurs décisions appuieront le refus de l’octroi du permis unique à la société Eneco Wind Belgium.

Nous vous tiendrons informés de l’avancement du dossier via notre site web (www.plainedevie.net), la page Facebook ainsi que par email.

Si vous ne recevez pas encore nos emails, inscrivez-vous ci-dessous.

Enquête publique sur le cadre éolien wallon: citoyens & communes doivent se prononcer avant le 30 octobre 2013

Enquête publique - cadre éolien wallon 2013 !

« Ensemble, nos voix peuvent faire la différence. »
Exprimez-vous avant le 30 octobre !

Par décision du 11 juillet 2013, le Gouvernement Wallon a adopté provisoirement la carte positive de référence traduisant le cadre éolien actualisé, associé à un « productible » (capacité théorique de production) minimal par lot, permettant de développer le grand éolien à concurrence d’un objectif de 3.800 GWh à l’horizon 2020.

Cette décision modifie la décision du 21 février 2013, en suite au rapport sur les incidences environnementales et aux avis préalables des communes.

Avant de procéder à l’adoption définitive de cette carte et ainsi des zones susceptibles d’accueillir les projets éoliens, le Gouvernement Wallon a chargé les ministres Philippe Henry et Jean-Marc Nollet d’organiser l’enquête publique relative.

Cette enquête publique est organisée du 16 septembre au 30 octobre 2013.

Dire Non tous ensemble !

Voici la liste des pièces mises à la disposition du public à cette occasion :

Ces documents sont mis à la disposition du public durant la période de 45 jours sur le site internet de la région wallonne: http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien et dans chaque maison communale.

Nous invitons tous les citoyens wallons et leurs élus communaux à prendre connaissance du dossier et de ses enjeux afin de se forger une opinion sur la question et ensuite d’exprimer l’ensemble de ses remarques et questions.

Ne réagissez pas au quart de tour en basant votre analyse sur des principes simplistes ou des faits partiels.

Plusieurs niveaux de lecture sont conseillés:
1) le global: comment notre société actuelle peut-elle s’organiser pour assurer un mode de vie cohérent par rapport à l’utilisation de ses ressources naturelles ? Quelles sont les politiques énergétiques viables à long terme ?
2) le régional: quelles mesures la Wallonie peut-elle prendre pour suivre une politique énergétique juste et équilibrée ?
3) le local: quels sont les impacts de la politique éolienne wallonne sur votre cadre de vie ? Votre village, votre maison, votre environnement ?

Les réclamations et observations doivent être envoyées pour le 30 octobre 2013 par courrier électronique à l’adresse eolien.dgo4@spw.wallonie.be , ou à votre administration communale.
N’oubliez pas de demander un accusé de réception que ce soit pour les dépots papier ou les envois électroniques (email & fax).

Sous peine de nullité :
– les envois par courrier ou par fax sont datés et signés ; ceux par courrier électronique sont clairement identifiés et datés ;
– les coordonnées du signataire doivent être indiquées de façon lisible et complète.

Avis sur les sites webs des communes:

La plaine de Boneffe et le lot 4

La Plaine de Boneffe - Projet éolien - Enquête publique 2013

Consultez la carte (PDF) pour prendre conscience de la taille des gisements éoliens concédés par rapport à la modeste taille de votre village ou de votre maison.

Concrètement, nous vous demandons d’imprimer et signer la lettre de protestation à adresser à votre administration communale.

Vous pouvez imprimer et diffuser autour de vous notre tract.