Sébastien Lhote"/>
Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

La guerre des vents ou la course aux euros

Quand éolien rime avec gain

Dans un article récement paru dans « Le Soir », on relate la guerre que se livrent deux sociétés éoliennes (Ecopex et Greenelec) pour dresser des éoliennes à Hondelange et Autelbas en province de Luxembourg le long de l’E411.

Pourquoi tant de sociétés capitalistes sont-elles intéressées par les projets éoliens? Y aurait-il une rentabilité hors du commun? Grâce au système des certificats verts (Voir aussi le site de l’CWAPE), ces projets sont en effet très rentables. Des tas de sociétés allant de la très petite société à la grosse société type Electrabel se livrent en Wallonie à une course à qui pourra placer le plus d’éoliennes aux dimensions les plus grandes et ce le plus vite possible .

Certains projets industriels se cachent derrière des facettes de projets citoyens plus ou moins ficelés dans le but de masquer le projet purement commercial. Voici une citation de Vincent Delire, conseiller communal de Couvin qui fait réflechir. Celui-ci s’est senti trompé par l’éolienne ‘citoyenne’ de Couvin. « Un retour citoyen et confier le pouvoir de décision aux populations locales, c’est une vue de l’esprit. La commune ne touche pas un euro. A part trois Couvinois qui sont dans la S.A de M. Mambour, qu’il contrôle avec son épouse à 68 %, aucun citoyen n’a participé au financement. Cette éolienne a été construite sans étude d’incidence, c’est une catastrophe paysagère. Enfin, aucun compte n’a été publié, c’est illégal. J’affirme que c’est une escroquerie par rapport à ce qui était promis. »

Quand l’écologie sert de prétexte au profit.

Affaire à suivre …

0 comments

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.


Read more

«
»