Sébastien Lhote"/>
Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Natagora & Aves se portent officiellement requérant contre le projet du parc éolien de Boneffe

C’est officiel: Les associations Natagora & AVES, experts environnementaux, se portent aux côtés de Plaine de Vie, requérant pour la seconde fois au Conseil d’Etat contre le projet démesuré du parc éolien de Boneffe.

Le communiqué suivant a été posté ce vendredi 5 octobre sur leur mur Facebook de Natagora:

« En mai 2012, le Conseil d’Etat annulait le permis d’Air Energy pour 12 éoliennes dans la plaine de Boneffe. Le Conseil fondait notamment sa décision sur l’insuffisance de la motivation du Ministre Henry par rapport au caractère NON COMPENSABLE de l’impact sur l’avifaune. Qu’à cela ne tienne, le 25 juillet dernier, le Ministre prend une nouvelle décision d’octroi de permis en balayant le caractère non compensable considérant que les oiseaux se déplaceront sur d’autres plaines ! Lesquelles, Monsieur le Ministre ?

Il n’y a pas d’autres plaines équivalentes de par ses caractéristiques qui puissent accueillir la richesse ornithologique de la Plaine de Boneffe !

Aves et Natagora viennent de déposer un nouveau recours au Conseil d’Etat concernant les éoliennes de la Plaine de Boneffe. »

Voici les premiers échos dans la presse:

Nidifications du Busard cendré dans la Plaine de Boneffe en 2009

Un article proposé par Thibault Mariage

Le Busard cendré, une espèce très fragile en Hesbaye

Le Busard cendré est très certainement une des espèces de rapaces les plus emblématique de notre avifaune. L’observation d’un mâle adulte (gris, noir et blanc) louvoyant à faible hauteur au dessus d’un immense champ de blé reste un moment prisé par tous les amateurs de la vie sauvage. C’est le plus élégant et le plus rare des trois busards que l’on peut observer en Wallonie (les deux autres sont le Busard Saint-Martin et le Busard des roseaux).

Menacée à l’échelle ouest-européenne, c’est une espèce protégée qui souffre surtout de la destruction par l’agriculture moderne de ses lieux de nidifications ancestraux (landes, marais, prairies pâturées, …), en réaction, elle colonise les cultures céréalières ce qui a permis son retour récent dans nos grandes plaines Hesbignones.

Busard Cendré vu du dessous Busard Cendré vu du dessus

– Le mâle vu de dessous (Photo de gauche) et de dessus (Photo de droite) présente une combinaison noir / gris foncé / gris clair frappante, l’extrémité des ailes (rémiges) est noire et deux barres alaires noires sont présentes en dessous de l’aile (une seule au-dessus), une tâche blanche marque le croupion (sus caudales) – Photos de Philippe Vanmeerbeeck.

Depuis le début des années 2000, une petite population de Busard cendré tente vaille que vaille de s’implanter dans les vastes espaces agricoles situés aux confins des provinces de Namur, du Brabant Wallon et de Liège. (Read on …)