Plaine de Vie - Plaine de Boneffe - Collectif citoyen pour la sauvegarde de la Plaine de Boneffe

  Comité citoyen pour la sauvegarde de la plaine de Boneffe

Jump to content.

Tous ensemble !

Eneco passe à l’acte et les travaux irréversibles commencent dans la Plaine, à moins que …

Trois recours en deux semaines pour faire respecter l’État de Droit

Natagora et Plaine de Vie se voient contraintes d’introduire 3 recours pour la protection de la Plaine de Boneffe.

Depuis les annonces communales de la mi-mai, au sujet du permis octroyé le 24 mars 2020 à Eneco par les Ministres Tellier et Borsus, Natagora et Plaine de Vie, au travers de leur avocat, mettent tout en oeuvre empêcher l’édification d’un parc industriel éolien dans la Plaine de Boneffe, étant donné l’importance de l’endroit pour la biodiversité.

En effet, après analyse du nouveau permis, il s’avère que les mesures compensatoires prévues en 2015 ont été réduites de près de 30%, la superficie des parcelles dévolues à celles-ci passant de 41 ha à un peu plus de 29 ha. L’inefficacité de ces mesures est reconnue par toutes les parties. Aucune solution crédible n’est apportée pour compenser effectivement la perte de cette plaine caractéristique.

C’est pourquoi Plaine de Vie s’associe à Natagora qui, de manière plus globale, essaie d’allier les enjeux climatiques à la protection de la biodiversité. Ce 20 juillet, deux recours ont été introduits au Conseil d’État. L’un vise l’annulation du permis et l’autre sa suspension.

Boneffe – Eneco – WT7 – Travaux août 2020

Comme déjà vécu à plusieurs reprises, Eneco entame néanmoins les travaux, ignorant les recours à l’étude au Conseil d’État. Pour protéger la Plaine de Boneffe de préjudices irréparables, notre avocat a introduit, ce 4 août, une demande de mesures provisoires d’extrême urgence, assorties d’astreintes si la Région wallonne, représentée par son gouvernement, et Eneco les méconnaissent.

Ceci a pour but de laisser le Conseil d’État statuer sur le permis attaqué et empêcher les intéressés de se jouer des institutions démocratiques. En effet, il est devenu commun pour l’exécutif wallon de retirer les permis qu’il a lui-même délivrés pour en émettre de nouveaux. Cette manoeuvre sape le bon fonctionnement de notre État de Droit, puisqu’il en résulte une surcharge inutile de notre système judiciaire. Ceci sans compter la gabegie que cela représente, comme déjà dénoncé.

Ainsi, depuis 2010, pour « rencontrer » les griefs validés par les recours successifs, Eneco s’adonne à un patchwork administratif en glanant, çà et là, des compléments d’étude et des avis impromptus qui apparaissent en dehors de toute enquête publique. C’est pour casser cette spirale négative, que Natagora et Plaine de Vie se sont vu contraintes d’accélérer le mouvement. Comme tout citoyen faisant appel à la Justice, nous attendons le verdict des procédures ainsi lancées.

—————————————————

Pour protéger la plaine de Boneffe, Plaine de Vie (PdV) fait appel à votre participation.
C’est urgent comme le démontre le début des travaux.

Faites un don, même modeste, sur le compte
BE53 0882 4935 4053 (BIC : GKCCBEBB)

et diffusez cette information.

Les actions judiciaires sont menées conjointement avec Natagora.

—————————————————

 

0 comments

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.


Read more

«